Écrire est condamner

           Ecrire c’est d’abord longtemps se taire.

           C’est intolérable de solitude vraie et préservée.

          Ecrire c’est aller dedans, au fond, fouille de l’autre.

          Ecrire est un outrage d’une saveur irrécupérable.

         Ecrire est pareil à la Lune qui est. Ecrire est Lune.

         C’est penser, perdre pied.

        Ecrire est splendeur cruelle de l’absence,

        question de déséquilibre réalité.

       Ecrire est un coup de larmes à boire au cœur.

      J’écris aussi à la plume, en début ou bas de page.

      Je me retiens de rage.

     Je trace et je gratte, je pioche et s’aiment les mots.

     Je cherche trace, gratte la rage, pioche la page.

    Je plume l’Ecrit.

    Je retiens le début du bas des moi.

   Je vois que souris-tu.


   Léonore Fandol, 1996.


  [...] L’image peut être mot et la lecture devenir picturale.

  Retrouvez les deux artistes de cette superbe exposition

  dans une mise en voix et en musique

de l’art littéraire. A voir absolument.

D.B., La Dépêche, 23/10/1998.

< RetourMise_en_voix.html
Écrire est condamner
L’étherMise_en_voix_-_Lether.html
Déraisons d’êtreMise_en_voix_-_Deraisons_detre.html
Ça devient...Mise_en_voix_-_Ca_devient_une_histoire.html
La phalèneMise_en_voix_-_La_phalene.html
Photos : X